hospitalité    ferme    social    pédagogique    éducatif    thérapeutique    scolaire    vacances    solidarité    femmes    enfants    jeunes    personnes âgées    personnes handicapées    individuel    groupe    chantier    placement    hébergement    formation    professionnalisation    statuts    revenu    urbain    agriculteur-trice    durabilité    adulte    



Vous souhaitez accueillir !

Rechercher :


Les activités d'accueil du réseau CIVAM




Le projet ACFAM en Massif Central
 


Accueil social


Dans le réseau CIVAM nous nommons « Accueil social » l’hospitalité offerte sur les fermes à des personnes qui, pour des raisons diverses liées à leur situation économique, administrative ou familiale éprouvent la nécessité d’une rupture momentanée avec leur entourage habituel.

Ces accueils sont des moments d’échanges, de réflexion sur la place de chacun dans la société, sur nos modes de vie, de consommation et de production. L’accueil social à la ferme dans le réseau CIVAM est donc, avant tout, une affaire de relations humaines. La ferme et ses activités offrent un cadre, un contexte, un support concret et intégré dans une dimension socio-économique réelle.

De l’accueil éducatif à l’accueil social

Depuis de nombreuses années, les agriculteurs du réseau CIVAM accueillent des publics très divers sur leurs fermes, convaincus que l’exploitation est un support pédagogique et sensoriel exceptionnel. C’est principalement avec des enfants de milieu scolaire que les accueils ont commencé. Les initiatives locales étaient alors fédérées au niveau national par la Commission Accueil Educatif. Puis petit à petit les publics et les demandes se sont diversifiés (jeunes en difficulté, personnes handicapées, personnes âgées).

Devant l’évolution des accueils réalisés une nouvelle commission nationale est née, prenant le nom de « Commission Accueils et Echanges en Milieu Rural ». Elle s’emploie à accompagner les réflexions et les projets des agriculteurs qui pratiquent l’accueil à la ferme dans le contexte actuel : besoin de retisser du lien entre consommateurs et producteurs, dispositifs d’accompagnement de personnes en situation difficile incluant de retrouver des valeurs ‘simples’, naturelles, des repères, etc.

 

Ainsi aujourd’hui dans le réseau, des agriculteurs et des ruraux réalisent et expérimentent différents types d’accueils réglementés :

- Accueils de jour individuels ou petits groupes tous publics

- Séjours de découverte pour jeunes urbains, séjours stage 3ème et stages professionnels visant à l’insertion professionnelle des jeunes de banlieue.

- Accueils à la journée, placements, stages, … pour des jeunes sous protection judidiaire

- Hébergement de personnes âgées ou handicapées en accueil familial

- Hébergement de publics en grande difficulté (toxicomanes, accueil thérapeutique)

- Séjour de repos, « mise au vert » dans le cadre de parcours vers la réinsertion pour des adultes en grande précarité

 

Pour en savoir plus...

 

 

 

 

 

 

 

Accueil d'adultes à la ferme - 2011



Accueil de jeunes


ACCUEIL DE JEUNES AVEC LA PJJ ET LES ASSOCIATIONS HABILITEES

Face à des situations difficiles, la répression ne permet pas toujours d’apporter la meilleure des réponses. La Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) cherche donc à développer une politique de prévention, qui consiste en partie à éloigner certains jeunes des problèmes qu’ils rencontrent dans leur milieu ordinaire. Des accueils sont effectués en milieu agricole et ont montré l’intérêt de ce type de séjour, qui redonne des cadres structurants aux jeunes accueillis, leur offre l’occasion de participer aux travaux agricoles et d’être valorisés à travers les tâches accomplies.

Il existe plusieurs façons d’accueillir un jeune chez soi, selon les possibilités et disponibilités, qui ne sont pas exclusives aux agriculteurs :

●       A la journée

- En stage ‘classique’ (stage découverte, apprentissage, etc…)

- En activité de jour avec un emploi du temps organisé avec les éducateurs

●       En séjour avec hébergement

- Famille d’accueil : une famille « ordinaire » reçoit un jeune dans son quotidien.

- Lieu de vie : des particulier accueillent et prennent en charge 3 à 7 jeunes

Il est également possible d’accueillir des ‘séjours chantiers’ au cours desquels quelques jeunes viennent réaliser un travail (débroussaillage, restauration, …), accompagnés par des éducateurs. Le groupe est si possible hébergé sur place.

Chaque dispositif bénéficie de conditions qui lui sont propres (habilitation, agrément ou conventionnement, financement, etc.)

 

AUTRES ACCUEILS DU MEME TYPE / Compléments d’information
Si l’accueil d’enfants ou de jeunes vous intéresse au point de vouloir le développer et d’en faire votre métier, vous devrez recevoir l’agrément d’Assistant(e) Familial(e) ou de Lieu de vie. Pour cela, il convient de vous rapprocher des services du Conseil Général de votre département.

 

ACCUEIL DE JEUNES DE BANLIEUE AVEC CAP ET VIE

Un réseau de fermes s’est constitué en Massif Central pour accueillir, en partenariat avec des associations de quartiers, des jeunes de banlieue parisienne (Mantes-la Jolie) à l’occasion de séjours de découverte du milieu rural ou bien pour des stages en entreprises. Ce réseau d’accueil a démarré en 2002 avec quelques accueillants ruraux, accompagnés par les FRCivam Auvergne, Limousin, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon. L’échange ludique et/ou professionnel tisse des liens qui contribuent à une meilleure compréhension entre des mondes qui souvent s’ignorent. Ainsi, des jeunes choisissent, suite à leurs séjours, de s’orienter vers des métiers les emmenant vers le milieu rural, où ils pourront s’installer ou reprendre une activité. En Limousin par exemple, les accueils sont orientés vers deux secteurs : l’agriculture et la tapisserie d’Aubusson, où des stagiaires sont reçus. A la suite de ces expériences, des jeunes continuent de se former pour en faire leur métier.

Pour en savoir plus : le projet Equal Capacité "Réaliser des accueils de jeunes de banlieue en milieu rural"


Accueil Cap et Vie - Gard



Accueil d'adultes


L'accueil à la ferme d'adultes en situation de grande précarité

Mis en route en 2009 dans le réseau CIVAM, ce dispositif consiste à accueillir des personnes en grande précarité repérées et accompagnées à Paris par l’association Aurore pendant une dizaine de jours dans une famille agricole. Ce sont souvent des personnes qui ont vécu dans la rue, plus ou moins longtemps. Certains y résident encore. Dans tous les cas, le séjour à la ferme leur est proposé comme partie intégrante du dispositif d’accompagnement. Ce peut être pour sortir de Paris, « aller prendre l’air et se reposer », faire une coupure avec l’environnement habituel, …


A l’origine de ce projet, l’association Aurore a constaté que des séjours de rupture et de découverte d’autres milieux s’avèrent souvent bénéfiques pour des personnes qui connaissent une période difficile dans leur vie sociale et professionnelle. L’association Aurore en a déjà fait l’expérience dans d’autres contextes. Néanmoins, ce type d’outil est peu développé, car il nécessite un accompagnement long, qui ne se résume pas au seul séjour.

 

AUTRES ACCUEILS DU MEME TYPE

Accueil de femmes
Accueil de familles



accueil de personnes âgées et/ou personnes handicapées


 

Dans de nombreux secteurs, des places disponibles manquent et, souvent, l’organisation des institutions et leur fonctionnement collectif autorisent mal le projet individualisé pour le jeune, le vieux ou la personne handicapée. L’accueil familial a vocation à se développer pour fournir des solutions de proximité, soit dans le cadre d’une alternative à l’hébergement en structure traditionnelle, soit dans le cadre d’une complémentarité entre le domicile et l’hébergement.

Une nouvelle composante du métier de paysan

L’accueil social à la ferme est une tradition ancienne mais il fait peau neuve. A la croisée entre un monde agricole en recherche de liens avec la société et un monde urbain qui s’appuie sur une nouvelle ruralité, il permet la valorisation d’un patrimoine local social et culturel et ouvre des perspective d’emplois et de services pour de nombreux ruraux.

Un cadre de vie propice aux accueillis

L’accueil familial en milieu rural - que l’on soit paysan ou acteur rural - constitue d’abord un monde social et culturel, un paysage, des architectures, des cultures et des animaux, le jardin potager et les animaux domestiques, un temps et un art de vivre, un mode de communication propre au monde rural.

Toutes les personnes âgées ou handicapées ne doivent pas systématiquement être orientées vers le milieu rural. Il convient de vérifier que cette solution est bien appropriée à l’état et aux besoins du futur accueilli. Le choix du lieu et des personnes, avec les deux parties, est ainsi essentiel.



Accueil de personnes âgées et/ou personnes handicapées


L'accueil familial est un mode alternatif d'accueil pour des personnes âgées ou handicapées. Il peut être permanent ou temporaire, à temps plein ou à temps partiel, selon les modalités définies dans le contrat d'accueil. C'est une activité aux racines anciennes dont la forme et les conditions d'exercice évoluent aujourd'hui pour répondre à un panel plus large de demandes de la part des personnes âgées, de leurs familles, des accueillants ou encore des institutions.

Un cadre de vie propice aux accueillis

Les personnes âgées ou handicapées trouvent dans le milieu agricole et rural un rythme de vie, un entourage social et culturel, un temps, un paysage, des architectures et un art de vivre mais aussi la proximité des cultures et des animaux, la possibilité de participer au jardin potager et au soin des animaux domestiques, ..., autant d'éléments qui sont sources d'autonomie et de bien-être.

Pour autant, toutes les personnes âgées ou handicapées ne doivent pas systématiquement être orientées vers le milieu rural. Il convient de vérifier que cette solution est bien appropriée à l’état et aux besoins du futur accueilli. Le choix du lieu et des personnes, avec les deux parties, est ainsi essentiel.

Une offre complémentaire d'hébergement et de service

L'accueil familial de personnes âgées et/ou handicapées peut être une solution de proximité parmi l'ensemble des possibilités, intermédiaire entre la vie à domicile, chez un parent ou en institution. Néanmoins, un important travail d'information reste à mener pour faire connaître ce dispositif, le rendre transparent et attractif. La satisfaction des personnes accueillies et de leur entourage suppose d'offrir la meilleure prestation possible, d'autant plus que l'accueil peut être envisagé par certaines familles jusqu'à la fin de vie.

Devenir accueillant est donc une décision qui mérite d'être mûrement réfléchie, parce qu'en engage l'ensemble de la famille auprès d'une ou plusieurs personnes accueillies et souvent sur du long terme.

Une relation à plusieurs

L'accueil familial de personnes âgées et/ou handicapées requiert dans tous les cas l'obtention d'un agrément délivré par le Conseil Général, qui est également tenu de former les accueillants familiaux agréés et d'assurer le suivi régulier de leur activité.

Par ailleurs, la mise en réseau et l'accompagnement des accueillants permet aux familles d'échanger sur leur métier, de s'organiser pour résoudre certaines difficultés (remplacement par exemple) ou encore de participer à des journées de formation spécifiques à leur activité. Ce type d'accompagnement est proposé par les réseaux CIVAM et Accueil Paysan.



accueil éducatif




Accueil éducatif


Faire de l’accueil éducatif c’est souhaiter recevoir des personnes, enfants ou/et adultes pour transmettre des savoirs, savoir-faire et savoir-être de façon pédagogique, construite et structurée.

Dans les réseaux CIVAM, ce type d’accueil s’inscrit dans une démarche d’éducation populaire

« Partager la passion de notre métier, offrir un champ d’expériences et de découvertes….. »

Autant de motivations pour ces agriculteurs et/ou ruraux regroupés autour de l'accueil éducatif du réseau civam.

Conscients des enjeux sociaux et environnementaux du territoire, conscients du rôle qu’ils ont à jouer sur leurs territoires, sensibilisés à la pédagogie active au travers de formations, les accueillants proposent un accueil préparé,  réfléchi en fonction de la demande. Ils souhaitent ainsi participer activement à l’éducation à la citoyenneté.

 

Des agriculteurs en agriculture durable pratiquant l’accueil éducatif sur leurs fermes dans différentes régions françaises se sont rassemblés pour mutualiser leurs expériences. De ce travail en commun est né un outil pédagogique permettant de promouvoir et d’essaimer leurs actions éducatives vers des publics d’enfants et d’adultes visitant leurs fermes.

Lien vers Abécédaire complet.pdf en ligne